top10
Numérique: pourquoi la Poste de Côte d’Ivoire licencie 306 de ses agents ?

Numérique: pourquoi la Poste de Côte d’Ivoire licencie 306 de ses agents ?

Transformation numérique oblige, la Poste de Côte-d’Ivoire annonce un « licenciement économique de 306  de ses agents » dont les compétences ne sont pas adaptées au processus de digitalisation visant à réinventer la Poste à travers le numérique.

C’était bien le cas de MTN Nigeria en Mai dernier qui a licencié 15% de ses employés ne disposant pas des compétences dans les métiers du numérique, un secteur où le groupe s’apprêtait à orienter sa nouvelle stratégie.

C’est dans cette même optique  que  la Direction générale de la poste de Côte d’Ivoire a annoncé dans un communiqué de presse rendu public ce lundi 18 septembre 2017 « le licenciement économique de 306 agents », dans le cadre d’un plan de restructuration.

Lire aussi: [ Infographie] : La maturité numérique des entreprises en Côte d’Ivoire en 2016

 La compétence dans les métiers du numériques un impératif

En faites les agents licenciés ont été sélectionnés sur la base de plusieurs critères dont le plus important est la compétence dans les métiers du numérique. Naturellement les effectifs faiblement qualifiés dans ce domaine sont ceux de la vielle-école qui n’ont pas pu être réorientés pour s’adapter à la stratégie de digitalisation de la poste. Selon les explication de la direction générale dans le communiqué.
Autres critères les effectifs faiblement qualifiés et les salariés en situation particulière ou tout autre cas d’indisponibilité.

Lire aussi: Comment améliorer la maturité numérique de l’administration ivoirienne?

 Un départs moins pénibles pour les agents concernés

Pour cela selon le communiqué la Poste de Côte d’Ivoire a décidé de rendre ces départs moins pénibles pour les concernés, en rendant les critères identiques à ceux offerts aux salariés admis précédemment au départ volontaire.

C’est à dire en permettant aux agents intéressés de bénéficier de mesures d’accompagnement (en plus de leurs droits légaux), soit :
– une indemnité de licenciement ;
– une gratification à 100% ;
– une indemnité compensatrice de congé ;
– une indemnité de préavis (variable selon la catégorie et l’ancienneté) ;
– un pécule variable selon l’âge : 22 mois de salaire de base pour les personnes âgées de moins de 40 ans.

Comment cela va se passer?

Toujours selon le communiqué le départ de ces 306 agents sera organisé en deux phases pour des raisons de disponibilités immédiates de ressources financières. Une première phase de 94 agents et une deuxième de 212 agents.

Lire aussi: Les grands défis pour améliorer la maturité numérique de l’administration ivoirienne

Comme on le dit la transformation digitale n’est pas une histoire de technologie, mais de stratégie, d’où la nécessité d’avoir aussi les compétences nécessaires. Pendant ce temps la transformation numérique reste plus que jamais une menace pour certains métiers qui disparaissent au profit des métiers d’avenir dans le domaine des TIC.
Alors bienvenue dans le nouveau monde celui de l’uberisation!

Comments

comments

A propos de Teamabkm

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :