L’économie numérique en Afrique face aux défis de l’internet des objets (parti 2)
L’économie numérique en Afrique face aux défis de l’internet des objets (parti 2)

L’économie numérique en Afrique face aux défis de l’internet des objets (parti 2)

Africa Telecome People 2016 | L’économie numérique en Afrique face aux défis de l’internet des objets (parti 2) suite et fin. Si vous avez manqué la première partie, vous pouvez le retrouver ici.

2 La création de contenu un pilier important dans le développement des IOT

La création de contenu est l’un pilier très important dans le développement des IOT car sans contenu il n’y aura pas IOT. Voilà pourquoi la création de contenu local doit être au cœur de la stratégie de développement des IOT en Afrique. Il ne suffit pas d’avoir des milliers de kilomètres de fibres optiques, il faut que l’utilisation soit optimale et productive avec l’interconnexion des secteurs. Il nous faudra forcement du contenu pour les applications.

Lire aussi  Afrique Numérique: résultats des awards Africa Telecom People 2016

3 L’innovation, la créativité et la formation sont nécessaires

Avec l’internet des objets, il faut que l’innovation et la créativité soient au rendez-vous pour adapter l’usage de l’internet des objets à nos réalités locales selon Mr Freddi TCHALA CEO de MTN Côte d’Ivoire. Car les Africains doivent aussi être acteurs. Sans doute il faut des compétences pour faire face à ce nouveau monde du tous connecté, ce qui revient à l’épineux problème d’adéquation formation emploi. «Le plus important dans le numérique il faut que les populations tirent profits des investissements» selon M. S Abdoulkarim Secrétaire Générale de l’Union Africain de Télécommunication (UAT)  autrement dit « il faut que tout le monde mange ».

africa-telecom-people-2016-internet-des-objets-afrique
africa-telecom-people-2016-internet-des-objets-afrique

4 La sécurité des données au cœur du développement de l’internet des objets

La sécurité numérique sera l’un des enjeux dans le développement des IOT puisque celui-ci est basé sur le réseau internet qui n’a déjà pas mal d’inconvénient en matière de sécurité des données. C’est l’un des éléments clés dont il faut tenir compte dans développement de l’Internet des objets.

Lire aussi : Transport agriculture : comment la connectivité numérique impacte notre vie en Afrique

En claire la politique de développement de l’internet des objets en Afrique doit être globalement exécuter par tous les acteurs de l’économie, de la santé, de l’éducation, du transport, de l’agriculture, des TIC…etc. C’est vrai que les entreprises dans les domaines des TIC sont les plus rentables, mais le tous connecté concerne tous les secteurs d’activité.

 Nous pensons que c’est ainsi que l’Afrique pourra mieux prprofiter de l’internet des objets

About aboukam

Webmaster (concepteur-administrateur) de site web avec WordPress seulement, je ne néglige pas Joomla et Drupal. Je fais aussi du référencement naturel (SEO) fondamental à la réussite d’un projet web. Je me sers également beaucoup des réseaux sociaux pour développer l’audience d’un site web. Ici à Abidjan Côte d'Ivoire (Afrique):).

Check Also

Le nouveau OS de Huawei serai 60% plus rapide qu'Android

Le nouveau OS de Huawei serait 60% plus rapide qu’Android

Le nouveau OS – système d’exploitation de Huawei serai 60% plus rapide qu’Android et devrait …

Laisser un commentaire

PUB1

%d blogueurs aiment cette page :