ARK Compiler le compilateur d’applications Android développé par Huawei
ARK Compiler le compilateur d’applications Android développé par Huawei

ARK Compiler : le compilateur d’applications Android développé par Huawei

« ARK Compiler » a été introduit avec le lancement de la série P30. Ce compilateur pourrait améliorer la fluidité de fonctionnement du système Android de 24%, la vitesse de réponse de 44% et la régularité de l’application tierce jusqu’à 60%.

Selon Dr. Wang Chenglu, Responsable de la division logiciel Grand Public de Huawei, le système Android optimisé avec le compilateur Ark est proche de la terminologie Apple pour les systèmes d’exploitation iOS.

Comment est né le « ARK Compiler »?

Selon Dr. Wang, l’intérêt de Huawei pour le développement de compilateurs a commencé en 2009, lorsque son programme de recherche et développement a été lancé.

En 2013, Huawei a auto-développé et lancé son premier compilateur pour stations de base, qui est la proposition officielle du Framework de compilateur Huawei et le prédécesseur du compilateur ARK.

En 2014, le scientifique en chef de la technologie de compilation Huawei a établi l’architecture principale du compilateur ARK. En 2015, Huawei a lancé son propre langage de programmation. En 2016, le laboratoire du compilateur et du langage de programmation a été créé. En 2019, Huawei a officiellement lancé le compilateur ARK.

Tout ce processus de développement a pris dix ans et des centaines de chercheurs, ainsi que des centaines de millions de dollars d’investissement.

Dr. Wang a également annoncé que le « ARK Compiler » serait entièrement open source à partir de novembre 2019 et a invité l’ensemble du secteur à travailler ensemble pour améliorer l’expérience de performance Android.

En quoi le « ARK Compiler » est-il différent d’un compilateur régulier ?

Un fichier .apk compilé avec le « ARK Compiler » traduit directement un langage de haut niveau sous la forme de langage machine, qui se connecte au téléphone sans même avoir besoin d’une machine virtuelle ou d’un pont pour le traduire pour le téléphone.

Une économiser une quantité considérable de ressources

Cela permet d’économiser une quantité considérable de ressources lors de l’interprétation ou du basculement entre les langages de niveau élevé à bas et donne un coup de fouet hautes performances à l’application. Nous pouvons comprendre tout ce processus en deux étapes simples :

  • Tout d’abord, le processus de compilation du programme pris en charge par le « ARK Compiler » est terminé côté développeur. Au cours du processus de développement du programme, le développeur compile directement différents langages de programmation en code machine et crée un APK exécutable (application Android).

Une fois l’application installée dans le système d’exploitation, elle peut directement identifier et exécuter les actions requises sans prendre davantage de temps et d’espace de stockage pour interagir et interpréter un language évolué avec la machine virtuelle, augmentant ainsi la vitesse globale de l’application.

  • Deuxièmement, le « ARK Compiler » utilise le processus de recyclage de la mémoire utilisée pour recycler la mémoire inutilisée et la restaure sur le système sans même suspendre l’application en arrière-plan, ce qui aide beaucoup dans la reprise d’applications et améliore la gestion de la mémoire. Cela pourrait être considéré comme un moyen de contourner la machine virtuelle traditionnelle d’Android.

About Tina

Check Also

Unboxing Infinix NOTE 12 VIP déballage et impression et prix en Côte d'Ivoire

Unboxing : Infinix NOTE 12 VIP déballage, impression et prix en Côte d’Ivoire

Dans cette vidéo, nous allons ensemble faire le déballage du NOTE 12 VIP, le nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.