La création d’emplois un potentiel en devenir dans le secteur du numérique en Afrique
La création d’emplois un potentiel en devenir dans le secteur du numérique en Afrique

La création d’emplois un potentiel en devenir dans le secteur du numérique en Afrique

Qu’apporte l’accélération de la numérisation  de l’Afrique à la formation à la création d’emploi et à l’entrepreneuriat jeune. Ou encore comment mettre le numérique au service de la création d’emploi en Afrique.

C’est la problématique du panel  de haut niveau  de la 6e édition d’Africa Web Festival avec  M. TOURE Mamadou, Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et M. Lacina KONE, Directeur Général de Smart Africa. La modération a été assurée par M. Habib BAMBA, Directeur du Digital à Orange Côte d’Ivoire.

L’accélération du numérique favorise la naissance d’emplois

Pour le Ministre Touré Mamadou : « Les transformations que le monde va connaître mes 30 prochaines années seront plus importantes que celles que le monde a connu les 3000 dernières années, cela est possible grâce au numérique.

Le Ministre rappelle que l’accélération du numérique favorise la naissance d’emplois et la disparition d’autres. Le numérique offre une niche énorme d’opportunités. Ainsi, le gouvernement à travers son partenariat avec la Fondation Jeunesse Numérique accompagne les jeunes dans la création d’entreprises innovantes.

Il faut adapter les technologies numériques au contexte local Africain

Pour M. Lacina KONE, Directeur Général de Smart Africa  qui est une alliance panafricaine basée au Rwanda, dont l’objectif majeur est la transformation du marché africain en un marché du numérique commun.

Selon lui « Il est important pour les jeunes africains d’adapter les technologies numériques au contexte local et ne pas se contenter d’importer des solutions numériques uniquement parce qu’elles marchent ailleurs.

« 800 millions de jeunes Africains ont moins de 30 ans et 70% des métiers qui existent aujourd’hui disparaitront d’ici à 2030 », a indiqué Lacina Koné, Directeur général de Smart Africa.

Il faut aller à l’information

Monsieur le Ministre invite les jeunes à aller à l’information. Par exemple, en ce qui concerne l’insertion professionnelle, l’AEJ a mis en place un programme permettant aux jeunes de faire des stages de validation de diplômes ou encore des stages pré-emploi qui pourraient déboucher à un emploi ou au moins garantir une expérience professionnelle.

Un partenariat a été signé avec la BNI en vue d’alléger les procédures de paiement de primes.

Parce que les données sont « le pétrole » de ce monde numérique

Selon l’explication de M. Lacina KONE, les données sont « le pétrole » de ce monde numérique. Et, les africains sont exploités, sans le savoir, grâce aux données ajoutées tous les jours sur les réseaux sociaux. Pour lui, il est primordial pour les Africains de créer des applications qui leur sont propres et d’avoir leur data center basés en Afrique.

About aboukam

Webmaster (concepteur-administrateur) de site web avec WordPress seulement, je ne néglige pas Joomla et Drupal. Je fais aussi du référencement naturel (SEO) fondamental à la réussite d’un projet web. Je me sers également beaucoup des réseaux sociaux pour développer l’audience d’un site web. Ici à Abidjan Côte d'Ivoire (Afrique):).

Check Also

Pourquoi Jumia a fermé un magasin au Rwanda

Pourquoi Jumia a fermé un magasin au Rwanda ?

La clôture des opérations au Rwanda prendra finalement effet le 9 janvier 2020. Ce ce …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :